Mathilde Laheyne est une jeune auto-entrepreneuse de 27 ans originaire de Biarritz, spécialisée dans le community management. Diplômée d’un BAC+3 en communication et marketing, elle se lance dès la fin de ses études dans l’entrepreneuriat. Elle accompagne aujourd’hui ses clients dans la gestion de leurs activités sur les réseaux sociaux. 

Vous travaillez depuis plusieurs années pour l’Institut Orphée de Biarritz, pouvez-vous nous présenter cette organisation ?

« Je travaille en tant que freelance depuis 3 ans pour l’Institut Orphée, et je gère entre autres leur activité sur les réseaux sociaux. Situé à Biarritz, il a pour but de former les professionnels de santé à l’hypnose Ericksonienne. Pour faire simple, l’organisation propose des formations médicales et paramédicales en matière d’hypnothérapie incluant les enseignements théoriques, les formations pratiques et les conférences destinées à des groupes de professionnels de santé ».

L’année 2020 n’a été simple pour personne, comment l’avez-vous traversé ? 

« En effet, cette année a été très difficile mais avec l’Institut Orphée, nous avons décidé de ne rester ni spectateurs ni inactifs ! Dès le début de la crise financière, nous avons lancé une action de 3 mois afin d’offrir des télé-séances d’hypnose gratuites aux professionnels de santé et personnels des Ehpad. Puis nous avons généralisé notre action à tout le personnel soignant de Biarritz. L’objectif était de participer à l’effort collectif dans la lutte contre cette pandémie : en soutenant et soulageant nos soignants dans leur quotidien ».

En quoi consistait votre mission ? 

« En pratique, nous proposions gratuitement une cellule de soutien 7 jours sur 7 par téléphone ou télé-séances, à tout le personnel soignant de Biarritz, afin que ces femmes et hommes qui étaient en première ligne de l’urgence sanitaire ne sentent ni seuls ni isolés et puissent échanger avec des hypnothérapeutes ».

Et, c’est à cette occasion vous avez découvert la plateforme vcita ? 

« Exactement ! En tant que community manager de l’Institut, j’ai organisé et géré la campagne faisant la promotion de cette action sur Facebook mais également l’envoi d’emails à partir de nos fichiers. Et le point crucial de de la réussite de cette opération était la mise en relation entre ‘ceux qui souhaitaient avoir recours à cette aide’ et nos hypnothérapeutes. J’ai cherché sur internet la meilleure plateforme de prise de rendez-vous, facile d’utilisation à la fois pour les thérapeutes et les patients. Et l’appli vcita est tout de suite sortie du lot. En quelques clics j’ai pu m’inscrire, l’utiliser et mettre en place les plages horaires de télé-séances ».

Avez-vous, depuis, utilisé d’autres fonctionnalités que la prise de rendez-vous ?

« Notre action était à but non-lucratif, et donc nous n’avons pas eu besoin d’activer la fonctionnalité de facturation. En revanche, nous avons utilisé le rappel de rendez-vous par mail ou par sms, ce qui a permis d’éviter les désistements de dernières minutes et les oublis. Cela peut arriver, surtout lorsque la séance est gratuite ».

Avez-vous fait appel à vcita lors d’une autre campagne digitale ?

« Oui, toujours dans le cadre de l’Institut Orphée, nous avons organisé une cellule de soutien pour les habitants de Beyrouth suite à la forte explosion dans son port qui a dévasté une partie de la ville en août dernier. Toujours dans la même optique que pour l’accompagnement du personnel soignant au début de la pandémie, nous avons souhaité aider bénévolement les Libanais souffrant de traumatismes liés à cette tragédie, en leur offrant des séances d’hypnothérapie. Une fois de plus, j’ai utilisé vcita pour la prise de rendez-vous afin de mettre en relation de la manière la plus efficace, nos thérapeutes et les victimes libanaises. »

Si vous aviez un conseil à donner à une personne qui souhaite se lancer dans l’entrepreneuriat, quel serait-il ?

« Tout de suite après l’obtention de mon diplôme, je me suis lancée en tant qu’auto-entrepreneuse et j’ai commencé à travailler en freelance pour différentes entreprises comme community manager. Tous les outils digitaux à notre disposition aujourd’hui tels, que vcita, permettent à chacun de se lancer et de gérer facilement son projet et de manière optimisée. Outre son usage multiple, avec notamment la possibilité d’intégrer Zoom à la plateforme ou de faciliter la facturation de ses prestations, vcita est un outil marketing précieux pour tous ceux comme moi, gèrent des compagnes sur les réseaux sociaux au quotidien ». 

Si vous souhaitez contacter Mathilde Laheyne, n’hésitez pas à vous rendre sur son compte Instagram @Moonsa